67 route de TROUX - 78280 GUYANCOURT
09 53 65 06 21
secretariat@gpsqsv.fr

Retraite de Carême

Retraite de Carême

VENDREDIS 15/03 – 22/03 – 29/03 – 05/04 – 12/04

20h30 – 22h00 au CAP

Le temps du carême est un temps de conversion. Il nous plaît d’y intensifier notre vie avec Dieu. Cette année, nous vous proposons d’axer nos efforts sur les vendredis soir. Ces rendez-vous hebdomadaires nous aideront  à vivre le carême comme une grande « retraite dans la ville ». Ils nourriront notre marche, ensemble.

Le THEME sera celui de l’adoration du Saint Sacrement.

Animée par Ines et Laurent Mortreuil

à partir des lectures des dimanches de carême

L’adoration, à quoi ça sert ? Est-ce que c’est une démarche seulement personnelle ou qui apporte quelque chose à la paroisse ? Pourquoi l’adoration est-elle remise à « l’honneur » ? Qu’est-ce que l’adoration apporte par rapport à l’oraison ? Est-ce que Jésus exposé dans l’ostensoir, c’est vraiment différent que Jésus au tabernacle ?

Et concrètement, comment on fait ?

Au chapitre 19 du Premier Livre des Rois, la Bible offre une figure du carême. Le prophète Elie s’écarte d’un monde qui étouffe la vie avec Dieu. Il traverse le désert jusqu’à la Montagne où Dieu va venir à sa rencontre. En chemin, « l’ange du Seigneur le toucha et lui dit : « Lève-toi, et mange, car il est long, le chemin qui te reste. »Élie se leva, mangea et but. Puis, fortifié par cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à l’Horeb, la montagne de Dieu. » (1 R 19, 7-8).

On compare le temps du carême à la traversée du désert. Parce qu’on essaie de se mettre un peu en retrait du monde pour intensifier notre relation à Dieu ; parce qu’on y fait des efforts ; parce que c’est long  et pas toujours facile. Sur ce chemin, nous avons besoin de deux choses : être nourri et ne pas être seul. C’est pourquoi nous vous proposons ces rendez-vous, certainement exigeants, mais qui nous fortifieront  jusqu’à la grande rencontre de Pâques. Et cette année, notre nourriture sera le pain de l’eucharistie que nous apprendrons à recevoir d’une manière nouvelle, dans l’adoration du Saint Sacrement.