67 route de TROUX - 78280 GUYANCOURT
09 53 65 06 21
secretariat@gpsqsv.fr

Le Denier

– don en ligne –

Le Denier est la contribution volontaire annuelle des catholiques à un diocèse. C’est la première ressource de l’Église. Il sert à faire vivre l’Église et l’aide à accomplir ses missions pastorales. Denier, quêtes et offrandes constituent les trois ressources majeures du diocèse et des paroisses. En effet, les diocèses ne reçoivent ni subvention de l’État, ni financement du Vatican.

Annonce du Denier au Cap Saint Jacques, le 11 novembre 2018.

L’Église vit et agit grâce à vos dons.

Si l’Église peut tant donner, c’est aussi grâce à vos dons.

Si vous êtes imposable, 66% de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu. (A priori, dans le cadre de la retenue à la source, 60% de ce qui doit vous être rendu le sera dès janvier ; les 40% restant en septembre.)

Pour donner – N’hésitez pas à opter pour le prélèvement automatique

Billet du curé du 11 novembre 2018

Samedi 17 novembre aura lieu la grande manifestation qui exprimera le ras-le-bol et l’impuissance des Français face à la hausse du coût de la vie. Le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer ; la précarité se multiplie ; nous sommes de plus en plus sollicités… Et voici que ce dimanche, avec le rappel de la campagne du Denier 2018, l’Église demande encore des sous. C’est souvent ! Tous les dimanches, tous les ans… et plus encore. Est-ce qu’elle « dévore le bien des veuves » ? Je supplie que non. Je regarde, dans la 1ère lecture de ce dimanche, Elie qui mendie sa vie. Et je vois que la veuve qui la lui donne, reçoit en échange une vie, qui ne s’arrêtera pas. L’Église ne vit que de dons. Et l’Église ne donne que la Vie.

Je regarde Jésus, dans l’évangile, réagir aux deux piécettes de la veuve, qui expriment son cœur. C’est tellement assourdissant que Jésus ne peut s’empêcher d’ameuter ses disciples et d’ouvrir leurs yeux à ce qui est en train de se passer.Les autres dons l’ont laissé indifférent, mais là, il y a du lourd, d’amour, de confiance, de reconnaissance, d’espérance…

Et si le Denier pouvait prendre ce sens ? Un signe d’amour, de reconnaissance, de confiance, d’espérance… ça ne se quantifie pas bien… et plusieurs demandent : « oui mais combien il faut donner ? »… Alors j’ai quand même cherché sur internet. On trouve plusieurs sons de cloche dont celui-là, par exemple : 2 journées de travail. Je ne sais pas si ça fait le bon chiffre, mais j’aime assez la manière de poser les choses. C’est mon travail, mon effort, mon engagement, ma compétence, moi-même au fond, que je donne…
Ayons à cœur que notre don, à tous et à chacun, de la veuve la plus pauvre au plus riche d’entre nous, soit un don signifiant, porté par le désir de vie ; le désir qu’avec nous et par nous,  l’Église poursuive sa route, elle qui donne Vie à tant d’enfants de Dieu.