67 route de TROUX - 78280 GUYANCOURT
09 53 65 06 21
secretariat@gpsqsv.fr

Un nouveau curé et un nouveau vicaire pour notre paroisse

L’équipe de prêtres de la paroisse se reforme : un nouveau curé est nommé, le P. Hugues Jeanson, prêtre de la Communauté de l’Emmanuel et du diocèse de Lyon. Avec lui, un nouveau vicaire, le P. Antoine Bergeret, prêtre de la Communauté de l’Emmanuel et du diocèse d’Autun, rejoint le P. Martin (qui n’aura plus qu’un tiers-temps sur la paroisse) et le P. Benoît.

Un nouveau curé, le P. Hugues Jeanson

Prêtre du diocèse de Lyon et de la Communauté de l’Emmanuel, le Père Jeanson est actuellement, et depuis 8 ans, curé de la paroisse St Nizier, dans le centre de Lyon. Âgé de 47 ans, il est originaire de Clermont-Ferrand, où se trouvent toujours ses attaches familiales. Il a 3 sœurs mariées et 14 neveux et nièces. Sa vie d’adolescent et de jeune adulte est notamment marquée par son expérience de scout puis de chef scout. Ingénieur, diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon en 1998, il a travaillé 2 ans dans un cabinet de conseil.

L’été 1997, il fait une forte expérience de rencontre personnelle du Christ au cours des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) à Paris. Il entre au séminaire 4 ans plus tard, en 2001, après une année de discernement. C’est à l’Institut d’Etudes Théologiques de la Compagnie de Jésus à Bruxelles qu’il suit sa formation. Ordonné diacre en 2007 pour le diocèse de Lyon, il poursuit ses études par une Licence Canonique (un master) en théologie, au terme de laquelle il présente un mémoire sur le livre Corpus Mysticum du théologien jésuite Henri de Lubac. Il est alors nommé vicaire à la paroisse St Nizier, dans le centre ancien de Lyon (2009). Il s’occupe notamment de la pastorale des étudiants. En 2012, il est nommé curé de cette paroisse, poste qu’il occupe actuellement.

Comme les Pères Didier Grain et Louis-Pierre Dupont avant lui, le Père Hugues Jeanson est donc « prêté » par son diocèse d’origine au diocèse de Versailles, pour la durée de sa mission de curé à Guyancourt et Montigny. Nous lui sommes reconnaissants d’avoir accepté de quitter son diocèse et nous nous réjouissons beaucoup de son arrivée (fin août). Dès à présent nous lui souhaitons la bienvenue dans notre paroisse et nous le portons dans notre prière !

Le P. Hugues Jeanson se présente à nous en vidéo

Un nouveau vicaire, le P. Antoine Bergeret

Je suis le P. Antoine Bergeret, prêtre du diocèse d’Autun et membre de la Communauté de l’Emmanuel. Je suis né à Suresnes, le 30 mai 1961. Mon père était ingénieur centralien et ma mère psychologue, habitant Paris depuis leur adolescence. J’ai un frère et une sœur. Durant mon enfance, j’ai fait l’expérience de la vie à l’étranger avec ma famille : 3 ans au Pérou et 9 ans au Maroc. J’y ai découvert une culture et des religions différentes, ce qui a nourri ma vie spirituelle naissante.

Alors que j’avais 17 ans, j’ai expérimenté de manière radicale l’amour de Dieu pour moi. J’ai découvert à l’été 1978 la Communauté de l’Emmanuel à Paray-le-Monial. Après un essai en médecine, au retour de mon service militaire effectué en Allemagne, j’ai entrepris des études de kinésithérapie. En troisième année, j’ai perçu très clairement l’appel au sacerdoce. J’ai été envoyé par les responsables de la Communauté de l’Emmanuel au Séminaire de Paray-le-Monial en septembre 1986, comme séminariste du diocèse d’Autun. Puis j’ai effectué mes études de théologie à Bruxelles en Belgique. J’ai été ordonné diacre le 6 septembre 1992 puis prêtre à la cathédrale d’Autun le 27 juin 1993.

Un an à Paray-le-Monial comme chapelain, puis deux ans vicaire à Digoin. En 1996, je suis nommé curé de Digoin. En 2004 je quitte Digoin pour Namur en Belgique pour entreprendre une licence en théologie. C’est alors que j’ai travaillé sur l’expérience de Saint Claude La Colombière à Paray-le-Monial. Puis je suis nommé chapelain dans la Cité du Sacré-Cœur où j’approfondis le message du Christ, mais surtout par son « fidèle serviteur et ami » Claude La Colombière, découvrant le trésor de la confiance et son importance pour traverser la crise du milieu de vie. Pendant 4 ans, j’ai accompagné l’ESM (Emmanuel School of Mission) de Paray-le-Monial, ce qui m’a d’ailleurs donné l’occasion de venir à Versailles pour une mission paroissiale. En août 2014 je suis nommé à Autun avec la charge de curé de la Paroisse Notre Dame de la Drée (14 clochers). Après 6 ans au service d’une population rurale, j’ai été sollicité pour rejoindre l’équipe de la Paroisse Saint Quentin-Saint Victor.

Le reste, vous le découvrirez par vous-mêmes !